Coordonnées

  • 418 623-2424
  • 1 855 623-2424
  • 5100, boul. des Gradins, Québec, G2J 1N4
  • Relations médiatiques : eric.levesque@sfpq.qc.ca
  • Demande d’accès d’information : responsableprp@sfpq.qc.ca

Adresse courriel

communication@sfpq.qc.ca

(Si vous travaillez pour la fonction publique ou parapublique, écrivez-nous avec votre adresse courriel personnelle.)

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) occupera à nouveau l’espace médiatique au cours des prochaines semaines afin de rappeler au gouvernement Legault que des solutions existent pour contrer la pénurie de main-d’œuvre qui frappe la fonction publique du Québec. Dans une publicité radio et une campagne d’affichage sur le Web, le message du SFPQ parle des conditions salariales dans la fonction publique québécoise qui affectent durement le recrutement de personnel et menacent les services publics.

« L’équation est simple : pas de bonnes conditions de travail? Pas d’employés.es. Pas d’employés.es? Pas de services à la population. Plus que jamais, les ministères et organismes font face à un accroissement des difficultés en matière de recrutement et de rétention du personnel. L’absence de conditions attractives est en train de dépouiller l’État de l’expertise nécessaire au bon fonctionnement des services publics que la population est en droit de recevoir. Monsieur le Premier ministre Legault, le temps des beaux discours est révolu », indique Christian Daigle, président général du SFPQ.

En effet, la rémunération dans la fonction publique, qui est inférieure au privé et aux autres administrations publiques du Québec, accroît la pénurie de personnel dont est victime l’État québécois. Le retard salarial de l’ensemble du personnel se situe à 13,2 % par rapport aux autres salariés.es québécois, selon le dernier rapport de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). « Pour venir à bout de cet écart, il faudra une volonté réelle du gouvernement Legault de reconnaître que son personnel mérite d’être mieux valorisé et respecté pour le travail accompli. Cela fera bientôt deux ans que nous tendons la main à ce gouvernement pour trouver des solutions concrètes à l’amélioration des conditions de travail afin d’endiguer la pénurie de personnel, mais il continue de nier le problème.  Monsieur Legault, vous avez les moyens de régler le problème. Faites-le donc! », insiste monsieur Daigle.

La négociation du SFPQ porte sur le renouvellement de la convention collective visant plus de 26 000 employées et employés de bureau, de techniciennes et techniciens, travaillant au sein de divers ministères et organismes qu’il représente.

Page web de la campagne médiatique

Publicité à la radio

  • Je sais tout
  • Vidéos

2020-06-03

Je sais tout - Hausse du salaire minimum

Détail